Les sports de plein air avec une cécité ou une malvoyance

 La course à pieds 

Degré de difficulté : moyen

Le guide et la personne aveugle ou malvoyante se tiennent par une ceinture ou corde et courent côte à côte. Le guide doit annoncer les changements de terrain.

Les réactions des gens

Certains passent en riant, d'autres nous regardent en se demandant ce qu'on fait, d'autres essaient de passer entre nous deux, d'autres comprennent (ou on l'air de comprendre). Des gens nous ont parfois dit :"eh t'as vu, elle se fait tirer !"
ou "Vous avez peur de vous perdre ?"

 

 Le tandem 

Degré de difficulté : facile. C'est un sport qui demande de la part de la personne aveugle très peu de concentration.

L'handicapé de la vue peut ainsi se donner entièrement physiquement. C'est bien sûre le guide qui dirige, qui freine, etc. Il indique l'arrivée d'une côte ou d'une descente, ainsi que le nom des localité dans lesquels ils passent.

 

 Le patin à roulettes 

Degré de difficulté :
  - Guidage en se tenant par la main : difficile.
  - Guidage à la voix : très difficile

Deux possibilités de guidage : la première, le guide est devant et parle; la deuxième : ils se tiennent par la main.

Le guide indique les virages, et l'état du terrain.
 
La réaction des gens
 
Quand je suis guidée à la voix, les gens se retournent d'abord en se demandant qui fait que de causer (le guide); ensuite en me voyant avec la canne blanche, ils font généralement un bon de côté, de peur de recevoir un coup de canne.

 

 Le vélo 

Degré de difficulté : très difficile (demande un bon équilibre, une bonne capacité d'écoute, une bonne mobilité et une bonne représentation de l'espace).

Le guide va devant et met des cartons dans les rayons pour faire du bruit. Il n'a donc pas besoin de parler tout le temps, juste indiquer les changements de direction.

 

 La marche dans un terrain escarpé 

Degré de difficulté : difficile.

La personne aveugle tient le guide au coude, à la ceinture ou au sac à dos (suivant le terrain). Le guide annonce les changements de terrain et les dangers.
 

 La grimpe 

Degré de difficulté : moyen

Le guidage se fait suivant les heures : pieds gauche, 13h, 30 cm. La personne aveugle peut aussi sentir ses prises.

 

 L'équitation 

Degré de difficulté : moyen

La personne handicapée de la vue doit être accompagnée d'un autre cavalier, qui lui donne les indications nécessaires.

 
 Le tennis 
 

Degré de difficulté : difficile

Le tennis peut être praiqué par des aveugles ou malvoyants, même si les règles sont un peu adaptées.

Le court est de la taille d'un terrain de badminton, et délimité par des ficelles. Les balles sont en mousse, donc plus lègères. Elles sont munies de grelots qui permettent leur localisation. Les malvoyants ont droit à 2 rebonds, tandis que les aveugles en on droits à 3. Les raquettes sont plus petites que la normale (taille juniors) tandis que les balles sont plus grosses. Le filet est un filet de badminton et est descendu au sol.

 
Tags: